Ici, on zoome sur un tout petit moment, étonnant, beau, moche ou mystérieux, mais spécial ou intriguant
17 novembre 2015

propos en vrac - actualité

je ne suis pas Paris ; je suis bien plus, bien plus vieille et bien plus vaste :

je suis LA LIBERTE ...

je suis aussi la vie, l'espoir, les paillettes, le désordre, la différence, les découvertes et la joie de tout ça ...

je suis mes amis, je suis les inconnus ... je suis le monde

 

je ne suis pas Paris ; je suis bien plus petite, bien plus récente :

je suis une femme, éduquée, libre, qui lit, qui chante, qui danse (même du rock), qui lit la presse, voyage, écoute son prochain autant qu'elle peut (même si il est croyant ou d'une autre couleur de peau que la mienne, c'est dire) et ... consommant également, parfois, de l'alcool et du tabac

je suis la mère d'un homme en devenir et qui un jour sera, ne vous en déplaise, libre et heureux

je suis l'amie chère de quatre de ceux que vous avez traumatisés à vie et dont vous vous êtes permis de massacrer le quotidien, mais qui n'en sortiront que meilleurs gens encore que ce qu'ils étaient en entrant dans cette salle de concert (et, croyez moi, c'est un véritable tour de force)

 

on peut décréter tous les états d'urgence qu'on veut, on peut tirer ou faire exploser autant et autant de fois que ce à quoi que la rage nous pousse ...on fera, évidement, des milliers de victimes ; on fera régner le chagrin et peser la terreur sur les épaules de 66 millions de petits et de grands ....

mais, à la fin des fins, plus ou moins tôt, plus ou moins tard, plus ou moins facilement, plus ou moins complètement, alors ... on s'habituera à circuler sous contrainte et à se déplacer avec le coeur serré ; ensuite, les plaies cicatriseront, le sommeil reviendra .... et la musique, les cafés, les rires, les boissons et la liberté reprendront leur droit, inaléniables, à être notres, pour tous ceux qui le souhaiteront

ce n'est ni un défi, ni une promesse

c'est juste (et simplement) une absolue certitude

une-fleur-parmi-les-ruines-26251056

Posté par monkaleidoscope à 11:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


27 août 2015

Yin et Yang, Eros et Thanatos .... Et tous les grands équilibres dans les grands contraires (sauf Tintin et Milou)

bon, OK, c'est la rentrée : adios la mer, tchao le soleil / bonjour métro, hello boulot

mais, c'était le calme, le beau, le doux, la pensée vraie, pour soi même : à conserver et emporter un peu avec soi, chaque jour, tout le temps

 

bon, ok, y'a des esprits (si j'ose dire) éclairés (là, c'est ironique de ma part) qui prennent une arme pour pouvoir tuer plusieurs dizaines de personnes, comme ça, dans un train ...

mais y'a des gens qui se lèvent, qui protègent tout le monde et qui confessent après coup ne même pas avoir réfléchi avant d'agir, ou disent avoir préféré mourir en ayant essayé de s'en sortir et de sauver les autres, plutôt que de mourir de toute façon

 

bon, ok, il pleut des cordes et c'est un temps de toussaint

mais il fera soleil et plein été ce week end

 

bon, ok, chez ce collègue avec qui je dois rédiger un truc, je n'arrive pas à trouver ce qui l'emporte entre la méchanceté et l'incompétence

mais ce gars, là, ses yeux s'éclairent quand il rapporte de son week end des photographies prises en gros plan d'insectes de son jardin : c'est tout un monde, vaste comme une passion, et une vraie joie, pétillante comme des yeux de gosse, qui l'habite, en fait .... et, finalement, il est capable d'efforts énormes (à plat ventre sur la pelouse tout le samedi en attendant la bonne lumière, sic) ... capable de se documenter et d'apprendre (les bons zooms, les supers appareils et les techniques les plus adaptées) ... et capable de trouver "jolies" (sic, encore) même les pattes velues d'une sauterelle

 

allez, à vous de jouer !!!!

 

à vous lire 

 

yeux-yin-yang

Posté par monkaleidoscope à 18:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20 février 2015

Xin Nian Kuai Lè

Ou : « Bonne année !! »

 

C’est désormais, selon nos amis de l’empire du milieu, la nouvelle année !!

Et, c’est, de plus, l’année de la chèvre

 

J’ai bien vu, au travail, à chacune des réunions de ces deux derniers jours, qu’on partait, pour de vrai, pour l’année où les chèvres seront à l’honneur et feront la loi ...

Mais, outre ce ricanement (qui n’engage que moi), voyons voir un peu plus généralement : Que nous prédit donc, pour la période à venir, la compagne d’Esméralda et bourrique de sieur Seguin (pas l’homme politique, hein, celui des champs) ???

Alors : la chèvre apporte chance et bonne fortune : ça, ça serait cool, après ce début d’année et dans le contexte économique qu’on sait

Mais, aussi : la chèvre de bois signifie : faire ressurgir de vieilles colères enfouies + le suivisme et le communautarisme (Charlie, etc) … tout autant que la générosité et que l’art qui se met au service des valeurs ….

Alors, super ! Si nos amis d’Asie ont raison, ça ira pour 2015 … en tout cas, moi, ça me va

 

Ps : je dis ça je dis rien, mais l’année prochaine sera celle du singe de feu … à vos pronostics donc ?

 

ch_vrejpg

 

Posté par monkaleidoscope à 12:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 octobre 2014

« Vous avez un message » … Mais il vient de votre sac à mains et est peu intelligible

Ou : « Mais que diable donc a-t-il voulu me dire ? »

(Et : « tiens-je absolument, là, maintenant, à le savoir ? »)

 

Il m’a plaquée …. Comme ça, sans avertissement, après presque 15 ans passés avec moi, à mon bras, ou dans mon sac :

 

Ce porte clé en turquoise et argent venait d’un pays qui m’a été cher, vraiment très cher …

Parce que ce pays m’a touchée, de par ses paysages...

Parce que tous les gens qui y vivaient m’ont parlé ou intéressée …

Parce que ce fut le lieu où, à un moment de ma vie, j’ai trouvé logique, enthousiasmant, évident et nécessaire, de re faire ma vie (qui n’avait fait, pourtant, que commencer) …

Il était à la fois mon « chez moi » et tout le champ du possible … il était à la fois l’ailleurs, l’autrement et mon moi profond, véritable …il était ma juste place et mon bonheur …

 

Pas chien, quand la vie a violemment frappé d’interdit le rêve, le soleil, l’autre ou les ailleurs, voire remis en cause mon existence – même, il est resté dans mes mains, sur mes clés, dans mon sac … Il était là quand tout a explosé …

Là aussi, quand j’errais dans le champ de ruines …

Là encore, quand, plus tard, dans un autre pays, qui n’avait rien à voir avec le mien ni avec le sien, j’essayais de recommencer, autrement …

Là, toujours, quand « ma nouvelle vie », à résidence, mais différente et acceptable, démarrait, puis s’installait petit à petit

 

Oh, bien sûr, il avait perdu une ou deux breloques, dans les moments difficiles, mais il était là et bien là, chaque jour, fidèle, constant et obstiné

 

Jusqu’à ce que, PAF : chute, choc, explosion en morceaux et de la turquoise et des pièces d’argent … Décès immédiat, annihilation soudaine et totale …  TER-MI-NE

Sayonara, Good bye, Ciao, Basta … comme ça, sans prévenir

 

Pourquoi ?

 

À cause de mes 40 ans ?

 

Parce que c’en est fini, à tout jamais, des évasions, des rêves, du re-battage auto proclamé de mon jeu de cartes, des envols et de l’affirmation de soi ?  

 

Ou bien, au contraire, parce que, ça y est, maintenant, sache bien, ma petite, que tu n’es plus et ne seras jamais plus la même personne qu’à tes 30 ans …et, surtout, réalise que, finalement, c’est bien, comme ça : trouve enfin le calme et la paix dans ce que tu as ; sache que tu as gagné la guerre, ou, à défaut, que tu as refait un truc censé et cosy avec les ruines … que tu as fait de ton mieux et que, désormais, ton enjeu, c’est de profiter de cette nouvelle installation ?

 

Le message n’est pas clair … et je me suis trouvée tout aussi catastrophée et chagrinée de cet adieu forcé à mon possible – rêvé d’avant, que jubilante et libérée de cet avant, justement

deuil

Posté par monkaleidoscope à 20:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

18 mars 2014

N’ayons pas peur des paradoxes ?!

Véridique : Vu ce matin dans un magazine, deux titres, côte à côte :

-          « Pic de pollution : parlons-en »

-          « Après l’hiver, purifier sa peau »

 

Les femmes parisiennes apprécieront …

Les esprits malins comprendront …

 

Je me demande si l’esprit critique a toujours droit de cité ?

Ou, pire, si l’agilité des neurones de chacun reste autorisée ?

 

No comment :-(

 

tumblr_n1toywR74D1trfudfo1_400

Posté par monkaleidoscope à 09:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Des obligations dues à son rang ?

« Ni Dieu, ni maître », proclame ce matin cette affichette sur le chemin de mon bureau …

Etrangement, l’affichette me poursuit, obstinée, et reste à mon esprit au fil des pas qui finiront par me conduire devant mon ordinateur : une question semble exiger réponse de ma part, à partir de ce petit papier autocollant

 

« Pas de Dieu », Ok, à priori : pas de rapport avec l’univers professionnel

 

« Pas de maître », là, réfléchissons un peu et arrêtons-nous deux secondes les neurones sur ce sujet :

 

Le manager moyen, en tout cas tel que je le fréquente, est parfois fort jaloux de ses prérogatives et fort sourcilleux envers quiconque ne ferait pas (suffisamment) allégeance à ses épaulettes ; finalement, pourquoi pas ? Après tout, il est vrai que c’est une façon d’être « le maître » que de tenir à son statut et à l’ascendant que, logiquement, ce statut procure …

 

Par contre, là où, moi, j’aimerais aussi fréquenter un « maître », c’est sur le côté « exemplaire » et « enseignant » : Un maître n’est-il pas censé avoir des disciples ? En conséquent, un manager n’est-il pas censé montrer, transmettre, enseigner et élever ?

Perso, le jour où mes n+1 m’épateront, je serai contente ! Plus précisément, quand j’irai en réunion avec mes chefs et que j’en ressortirais en ayant appris quelque chose de nouveau, ou que j’en sortirais grandie et enrichie de nouvelles perspectives sur le sujet dont il était question, je serai ravie … En attendant ce jour béni, j’y vais les épaules rentrées, dans l’objectif, avant toute autre chose, de limiter les atermoiements et d’éviter les enquiquinements …

Comme disait le fameux pasteur: « I have a dream, that one day will come when… »

 

dilbert-cartoon_1

Posté par monkaleidoscope à 09:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17 février 2014

Science (Social ?) Fiction chez Mc XXX

Maintenant, on peut commander son « repas » chez Mc XXX, via une machine

Super, pour le gain de temps

Mais moyen pour l’affect : Première découverte (stupéfiante), la machine ne dit ni « bonjour », ni « au revoir », ni « Merci » … à aucun moment du processus de commande (et même pas pour demander la carte bleue, ni après avoir enregistré la transaction)

Enfin, je dis « moyen » pour le lien social, mais …Non : Deuxième (sidérante) découverte : la machine semble avoir filé le virus aux personnes vivantes qui sont ses collègues chez Mc XXX : Quand, pour aller chercher votre pitance, telle que commandée à la machine, vous vous postez en face de l’employé, fait d’ADN (et casquetté comme il se doit aux couleurs de l’ami R.) … ladite personne, elle non plus, ne dit ni bonjour ni merde

Alors, je vous le demande : Y aurait-il une contagion, déjà en cours, de la machine vers l’homme ? Ou bien, pire, comme le suggère la SF, y aurait-il un plan d’asservissement des humains par les machines ?

Alors, moi, brontosaure, qui tanne mon minus avec le côté indispensable du SVP- merci – bonjour – au revoir, serais-je, en réalité, en train de dé sociabiliser totalement cet enfant ? D’en faire un dissident que les droides enverront plus tard dans leurs geôles ?

Et, en quittant le McXX sur un « merci et bonne journée », ai-je, sans le vouloir, traumatisé l’employé tablietté – casquetté ? Lui aurais-je attiré des ennuis avec la police politique des robots ?

D’ailleurs, j’y repense : quand Kaspersky a trouvé un virus dans mon ordi, c’est à ce moment que j’ai choppé la grippe …

Et, quand mon iPhone me rappelle un rendez-vous, me signifie-t-il, en fait, que si je continue comme ça, il va devoir me reprendre en main et veiller à une meilleure organisation de mes journées ?

Enfin, que dois-je comprendre quand la machine à laver me suggère une température de lavage appropriée ?

(C’était ma minute parano – réac … mais, tout de même, je me demande si je ne devrais pas aller voir mon généraliste, pour qu’il me prescrive un bon « restore factory settings »)

bloguerobots

Posté par monkaleidoscope à 16:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Tu m’étonnes ! …. Petit mystère au travail

Parfois, mes patrons me félicitent

Mais, à chaque fois, ils prennent un air stupéfait

Cet air d’abasourdissement devant le fait que je puisse avoir une proposition pertinente, ou ce visage sidéré que je puisse avoir produit un document de qualité, me touche, car, dans le message qu’ils m’adressent, la partie « étonnée » est manifestement inconsciente de leur part, et, d’ailleurs, en vrai, ils veulent être sympas (et même, se donnent un mal de chien pour dissimuler leur surprise) ..

Mais cette surprise m’inquiète un peu, tout de même  ….

bloguemystertravail

Posté par monkaleidoscope à 16:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,