J’avoue trouver fascinants, à la fois touchants et brillants, ceux qui réussissent à faire un pas de côté + un demi-tour, afin de regarder le(ur) monde avec les yeux d’un autre, ou bien en partant de juste à côté de l’endroit où ils se trouvaient.

Le connu, qui redevient surprenant … L’incompréhensible d’avant qui se teinte de quelques explications … la drôlerie et la gravité ensemble de ce que nous vivons et de ce que nous sommes, tout ça mélangé.

 

Quelques illustrations, empruntées à des sites internet (gorafi) ou blog (au revoir et à demain) issus de mon panthéon personnel :

-          Les extraterrestres pensent trouver une intelligence humaine d’ici 20 ans

-          Paniquée, une araignée ne dort plus depuis qu’elle a aperçu des humains dans sa chambre

-          Pour informer sur la cruauté de la nature, un zoo va empailler plusieurs de ses visiteurs

-          Ce hashtag ne dit rien … mais il n’en pense pas moins

 

Cet exercice est à l’esprit ce que le stretching est au corps : ça muscle + ça détend … ça exerce et dérouille + ça met de la poésie et de la nouveauté …

Il ne s’agit pas seulement de mieux comprendre l’autre et je ne pense pas seulement ici au conseil des native americans (iroquois, je crois ?) quant à la nécessité de voyager un jour durant dans les mocassins de celui que l’on souhaite découvrir ou mieux accepter...

Il s’agit aussi de soi-même : de rester l’esprit ouvert, souple, agile … de ne pas renoncer à découvrir des trucs sur son univers ou sur soi-même sur lesquels on ne comptait pas à priori ... finalement : de ne pas (trop) craindre de se bouger les certitudes ou de se regarder dans le miroir

 

Alors : à lire vos propres essais sur ce thème ??

CHANGE~1